HISTOIRE DE L’AMAROK

Dans la culture inuit, AMAROK est le terme désignant à la fois l’animal et l’esprit loup. L’AMAROK est, dans la mythologie inuit, le gigantesque esprit du loup qui dévore les chasseurs qui commettent l’imprudence de sortir seuls la nuit.

Les peuples amérindiens, tout comme le peuple inuit, ont toujours accordé au loup une grande place dans leur culture. Mais contrairement aux européens, cette place est autant positive que négative. Aussi, si l’AMAROK dévore le chasseur solitaire nocturne, il est, le jour, un guide pour la recherche de nourriture. De plus, il veille à ce que les loups maintiennent les troupeaux de caribous en bonne santé en éliminant les animaux faibles et malades.

Transposé au festival, l’AMAROK est le châtiment de la nature envers l’humanité.

Après de nombreuses années à se laisser faire, la nature reprend ses droits et paraît aujourd’hui hostile à l’Homme. La surexploitation des ressources naturelles, les conflits incessants et la production anthropique laissent places à des cataclysmes naturels et des attaques d’animaux. La Nature tente de réguler la population humaine car celle-ci lui est nuisible.

Les Hommes qui ont survécus évoluent dans un univers post-apocalyptique au sein de petites communautés.

« La Meute » est l’une d’entre elles et a vu le jour dans le Vignoble Nantais. Elle redoute les attaques de loups qui s’y multiplient et y développe un mode de vie quasi-autarcique, en essayant d’être le plus autonome dans les ressources dont elle a besoin. Une fois par an, l’esprit de l’AMAROK est apaisé par la vénération que la communauté lui voue et les loups se tiennent à distance. « La Meute » ouvre alors ses portes aux survivants et nourrie les âmes égarées du meilleur de ce que l’humanité a à proposer.

Alors voyageur, s’il t’arrive de passer à proximité du Village lors de cette période n’ait pas peur, avance, pousse la porte de l’AMAROK METAL FEST et vient y revigorer ton âme.